SwiSCI-Host | SPF
SwiSCI-Host | SPS

Parcours de carrière : quels emplois les personnes paraplégiques occupent-elles réellement

Pour que les spécialistes de l'insertion professionnelle puissent apporter un soutien optimal à leurs clients, ils ont besoin de savoir quelles sont les activités qui sont mieux ou moins bien adaptées pour les personnes atteintes de paralysie médullaire. L'étude SwiSCI permet de tirer d’importantes conclusions à ce sujet.

Deux analyses récemment publiées montrent quelles sont les activités privilégiées par les personnes concernées ainsi que les exigences qui leur sont associées.[1, 2] Les personnes qui occupaient un emploi impliquant une importante sollicitation physique avant la lésion de la moelle épinière ont tendance à passer à des emplois moins exigeants sur le plan physique par la suite. Ces « emplois à orientation cognitive » requièrent des compétences en communication et en planification ainsi qu’une capacité à résoudre les problèmes.

Par conséquent, les personnes qui travaillaient dans le secteur de l'artisanat ou de l'agriculture, de la construction ou de la vente avant la paraplégie, occupent ensuite fréquemment des emplois de bureau (administration, back office), des emplois techniques (par ex. informatique), des postes de direction (par ex. chef de service, direction d'entreprise) ou des professions exigeant un diplôme universitaire (par ex. ingénieur, juriste). Ainsi, une fois devenus paraplégiques, 29 % des artisans occupent des postes de direction, 20 % travaillent dans le domaine technique et 17 % dans un bureau. De tels parcours professionnels nécessitent généralement une reconversion ou des formations de perfectionnement et peuvent s'étendre sur plusieurs années.

Si les personnes concernées travaillaient déjà dans un domaine mettant plutôt l’accent sur les capacités cognitives avant la paraplégie, ils restent généralement dans leur secteur d'activité. Par exemple, 70 % des universitaires et 67 % des personnes occupant un poste de direction conservent leur poste.

Les parcours professionnels des personnes concernées, qui passent au fil du temps d'un emploi physique à un emploi cognitif, correspondent aux changements structurels du marché du travail suisse : depuis les années 1990, les activités qui exigent des compétences en planification, en résolution de problèmes et en communication sont en fort développement.
Toutefois, l'étude SwiSCI montre également qu'une forte proportion des personnes concernées passent à un travail de bureau. Celui-ci s'accompagne généralement d'une période de réintégration plus courte et nécessite une reconversion moins importante. Sur le marché du travail, cependant, les activités de bureau sont en forte baisse en raison de l'automatisation croissante des tâches de routine. Cette évolution doit être prise en compte dans l'insertion professionnelle et jouera un rôle de plus en plus important dans la réinsertion des personnes atteintes d’une paralysie médullaire à l'avenir.

-----------------------------------------------

Références

[1] Schwegler U, Nützi M, Marti A, Trezzini B, & the SwiSCI study group: Pre- and post-injury job type distributions of individuals with SCI in relation to structural changes in the labor market: A comparative analysis based on findings from the Swiss Spinal Cord Injury Cohort Study. J Spinal Cord Med. 2019 Feb 4.
[2] Nützi M, Trezzini B, Ronca E, Schwegler U: Key demands and characteristics of occupations performed by individuals with spinal cord injury living in Switzerland. Spinal Cord. 2017 Dec;55(12).

Mots-clés: Travail, Profession

Imprimer

Cookies make it easier for us to provide you with our services. With the usage of our services you permit us to use cookies.
More information Ok